Viols Répétés à Ngabou : Ll Transforme Une Mineure De 9 Ans En Objet Sexuel

0
11


Single Post
Viols répétés à Ngabou : ll transforme une mineure de 9 ans en objet sexuel
Une insoutenable histoire de mœurs secoue le village de Ngabou, situé dans le département de Mbacké. Une écolière âgée seulement de 9 ans y a été transformé en objet sexuel par un célibataire âgé de 41 ans, avec qui elle partageait le même domicile. Le maçon incriminé a été arrêté par les policiers du commissariat spécial de Touba. Poursuivi pour « viols répétés sur une mineure de 9 ans par une personne ayant une autorité sur elle », M. K. Diop a été déféré ce mercredi au tribunal de grande instance de Diourbel. Seneweb revient les effroyables révélations de l’enquête !

Traumatisée, la fillette M. A. Mbaye a vu son état de santé se dégrader au fil des jours. Et l’élève en classe de CM1 s’évanouissait parfois à l’école et à la maison.

Evacuée par ses parents dans une structure sanitaire de Touba, la mineure de 9 ans a été référée à l’hôpital Matlaboul Fawzayni. Ayant compris que la petite est victime d’abus sexuels, le médecin traitant leur a conseillé de se rendre au commissariat spécial de Touba. A son tour, la police a réquisitionné les services d’un gynécologue. Après examen, le certificat médical délivré par la blouse blanche atteste la défloraison de l’hymen de l’enfant.

En possession de ce document médical, les hommes du commissaire divisionnaire Bassirou Sarr ont ouvert une enquête pour élucider cette affaire. Interrogée par les policiers, la mineure dira qu’elle a été violé au domicile conjugal de sa grand-sœur, à Ngabou. Contre toute attente, la victime a cité le maçon M. K. Diop, un célibataire de 41 ans vivant dans la même concession, comme étant l’auteur de ses viols répétés.

« M. K. Diop m’a violée à trois reprises. Et il m’avait même menacé avec un couteau, lors de notre dernier rapport sexuel. Je ressentais des douleurs et je pleurais lors de nos ébats sexuels », témoigne la petite fille devant les enquêteurs.

D’après des confidences faites à Seneweb, la fillette de 9 ans passait parfois la nuit dans la chambre de la mère du mis en cause. Selon elle, le maçon violeur profitait de la pénombre nocturne pour se faufiler dans la chambre pour satisfaire sa libido sur elle.

« Il m’avait surpris nuitamment dans les bras de Morphée, dans la chambre de sa mère. M. K. Diop a commencé à caresser mes parties intimes et je me suis réveillée en criant, parce que j’avais peur. Mais sa mère est intervenue pour me calmer. Elle m’avait supplié de me taire pour éviter de provoquer des problèmes dans la famille. La dame avait pris l’engagement de parler avec son fils pour qu’il me laisse tranquillement », révèle la fillette sur procès-verbal.

Cuisiné par les enquêteurs, le célibataire de 41 ans sans enfant a tenté de nier les faits. Mais le maçon avouera que la mineure lui           apportait ses repas dans sa chambre.

Cependant, la victime lui a lancé un défi lors de leur chaude confrontation. En effet, les larmes aux yeux, elle a demandé au maçon de jurer sur le Saint-Coran, s’il n’est pas l’auteur des faits. D’après nos sources proches du dossier, le mis en cause est resté bouche-bée.

Poursuivi pour « viols répétés sur une mineure de 9 ans par une personne ayant une autorité sur elle », M. K. Diop a été déféré ce mercredi au tribunal de grande instance.