Usurpation De Fonction : Comment Un Faux Gendarme Rackettait Ses Victimes

0
7


Single Post
Usurpation de fonction : Comment un faux gendarme rackettait ses victimes
B. Dieng est un escroc usurpateur. Le faux gendarme arpentait les rues de Dakar pour simuler un contrôle d’identité.

D’après Rewmi Quotidien qui donne la nouvelle, lorsque sa victime ne lui présentait pas une pièce, il lui réclamait de l’argent.

Mais, il a été démasqué lorsqu’il a délesté un jeune garçon de son portable qu’il a cédé à 20 000 francs.

Pour échapper aux rigueurs de la détention carcérale, le prévenu réfute les faits devant le tribunal des flagrants délits de Dakar.

À l’en croire, alors qu’il marchait à la Cité Mourtada, il s’est arrêté devant un vigile pour discuter des problèmes de sécurité.

Son interlocuteur lui désigne trois jeunes garçons qui revenaient d’un coin avec de la drogue.

« J’ai attrapé l’un d’eux, avant de le fouiller. Il détenait du chanvre indien. Je l’ai fait pour l’intimider. Lorsqu’il m’a dit que c’est son frère qui l’a commissionné, je lui ai demandé de l’appeler, mais il m’a proposé son portable. Cependant, il a fui lorsque j’ai voulu interpeller le troisième garçon », soutient-il.

Pour convaincre le juge, il argue que le lendemain, il est retourné sur les lieux pour restituer le téléphone.

« Je voulais même amener la drogue à la gendarmerie, mais j’ai rechigné en pensant aux risques », a-t-il poursuivi.

À la suite de l’avocat de la société qui a requis l’application de la loi, B. Dieng a battu sa coulpe.

« Je regrette et j’implore votre pardon, car ma femme est enceinte. On ne m’y prendra plus et je ne passerai plus par la Foire », a-t-il promis.

Déclaré coupable d’usurpation de fonction et d’extorsion de fonds, le prévenu a été condamné à une peine de deux ans assortis du sursis.