Trump Gracie 73 Personnes, Dont Steve Bannon Et Lil Wayne, Joe Exotic Reste En Prison

0
10


Single Post
Trump accorde des grâces a des rappeurs et son ancien conseiller
Le président américain sortant Donald Trump a décidé d’accorder la grâce à 73 personnes pour sa dernière journée à la Maison Blanche. Son ancien conseiller Steve Bannon et les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black ont notamment bénéficié de ce pouvoir présidentiel. En revanche, ce n’est pas le cas de la star de la téléréalité Joe Exotic.

M. Bannon, 66 ans, avait été l’un des artisans de la campagne présidentielle victorieuse de Donald Trump en 2016 avant d’être poussé vers la sortie par le milliardaire républicain. Accusé d’avoir détourné des fonds prétendument destinés à la construction d’un mur à la frontière États-Unis-Mexique, il a obtenu la clémence du président selon le New York Times, qui cite des responsables à la Maison Blanche.

Donald Trump, qui quittera la présidence mercredi, a pris cette décision de dernière minute après s’être entretenu au téléphone avec son ancien conseiller, a affirmé le quotidien. La grâce présidentielle annulerait les charges portées contre Steve Bannon s’il était condamné, selon le journal. La chaîne CNN a également rapporté l’information, en précisant que Donald Trump n’avait pas encore signé les documents finalisant sa décision.

Deux célèbres rappeurs graciés

Trump a également gracié 72 autres personnes. Parmi elles, l’ancien maire de Detroit, Kwame Kilpatrick, qui purgeait une peine de 28 ans de prison pour fraude et extorsion, et son ancien collecteur de fonds Elliott Broidy, poursuivi pour une campagne de lobbying illégale. Les rappeurs Lil Wayne et Kodak Black sont également concernés.

Lil Wayne, un partisan de Trump, a été reconnu coupable le mois dernier après avoir été retrouvé avec une arme et des munitions lors d’une fouille d’un jet privé par la police à Miami en décembre 2019. Or, la loi en Floride interdit aux repris de justice de posséder des armes. Il risquait une peine de 10 ans de prison.

La peine d’un autre rappeur, Kodak Black, a été commuée. Bill K. Kapri, de son vrai nom, avait été condamné à 46 mois pour falsification de documents en vue d’acheter des armes. La Maison Blanche souligne qu’il a “déjà purgé près de la moitié de sa peine”. Pour ces deux cas, le communiqué précise l’engagement des rappeurs pour la bonne cause et leurs dons faits à différentes associations.

Pas de grâce pour le roi des félins

Joe Exotic, star de la série documentaire Netflix “Tiger King”, espérait lui aussi une grâce, mais sa demande n’a pas été acceptée. La star de la téléréalité purge une peine de 22 ans de prison pour avoir tué et maltraité des animaux et pour tentative d’assassinat sur sa rivale, Carole Baskin. L’ex-directeur du zoo avait exhorté les autorités, par l’intermédiaire de ses avocats, à accélérer sa demande de grâce, afin qu’il puisse assister aux funérailles de son père. Il est mort au début de ce mois du coronavirus.

Ces derniers mois, Trump a déjà utilisé ce pouvoir présidentiel et a exonéré des collaborateurs et des proches, certains ayant été condamnés dans le cadre de l’enquête sur une possible collusion entre la Russie et son équipe de campagne en 2016. Il y avait aussi des rumeurs selon lesquelles Trump envisageait de se gracier, mais son entourage lui aurait déconseillé de le faire.