Top 10 Des Meilleurs Gardiens Africains : Onana Devant Edouard Mendy, Gomis Hors Du Podium…

0
33


Single Post
Top 10 des meilleurs gardiens africains : Onana devant Edouard Mendy, Gomis hors du podium…
90Min a proposé un top 10 des meilleurs gardiens africains en activité. Edouard Mendy est classé 2e derrière le camerounais André Onana. Êtes-vous d’accord ?
Voici le Top 10 :
10. Ali Ahamada (SK Brann) 
Décrié voire moqué lors de ses années en Ligue 1 avec Toulouse, Ali Ahamada n’avait eu d’autres choix que de s’exiler pour s’éloigner des critiques en 2016. Après un passage raté en Turquie et plus d’une année sans club, le Comorien s’est relancé en Norvège. Aujourd’hui à Brann, le natif de Martigues retrouve de la stabilité et la joie du terrain, comme il nous le confiait en août dernier.
En sélection, il réalise également de belles performances avec des arrêts déterminants. Attention toutefois, son début de saison en club n’est pas fou, avec 13 buts encaissés en 9 matchs de championnat…
9. Moez Ben Chrifia (Espérance de Tunis)
Méconnu en Europe, Moez Ben Chrifia jouit d’une toute autre cote sur le continent africain et encore plus dans son pays, la Tunisie. Véritable légende de l’Espérance de Tunis, le portier de 29 ans a un palmarès dingue : avec 8 titres en championnat (en dix ans) et 3 Ligue des Champions africaines.
En sélection, il occupe aussi une belle place, dans le vestiaire notamment. Un temps titulaire, il est maintenant la doublure de l’ancien Niçois Mouez Hassen.
8. Alexandre Oukidja (Metz)
Remplaçant avec la sélection algérienne, le gardien du FC Metz progresse d’année en année et s’impose comme l’un des « bons » portiers de notre Ligue 1. Après un apprentissage compliqué du haut niveau, car il ne jouait pas tout le temps à Strasbourg, Oukidja a choisi le bon club et se voit constamment appelé par le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi.
7. Denis Onyango (Mamelodi Sundowns)
Un gardien de 35 ans, considéré comme l’un des plus grands sur le continent africain, mais surtout comme l’un des plus forts. Le dernier rempart des Mamelodi Sundowns et de l’Ouganda est un joueur précieux, avec une belle expérience et de belles aptitudes pour se montrer décisif.
Parmi ses points forts, une grande capacité à arrêter les pénaltys et une facilité à remporter ses un contre un avec les attaquants adverses.
6. Mohamed El Shenawy (Al Ahly)
Lui aussi a brillé sur le tard avec la sélection égyptienne, car il devait composer avec la concurrence du légendaire Essam El-Hadary, titulaire avec les Pharaons jusqu’à ses 45 ans. Pourtant El Shenawy est un excellent gardien et il le prouve depuis plusieurs années avec Al Ahly au Qatar.
Avec l’Egypte aussi, il a démontré ses qualités, lors des deux premiers matchs du Mondial en Russie en 2018. Il avait été élu homme du match contre l’Uruguay (0-1).
5. Raïs M’Bolhi (Ettifaq FC)
Un joueur moyen en club (du moins quand il était en Europe, à Rennes notamment), mais exceptionnel en sélection. Avec l’Algérie, Raïs M’Bolhi se transcende à chaque fois pour devenir intraitable. Brillant lors du Mondial 2014, il a depuis enchaîné les masterclasses en compétitions officielles, jusqu’à être nommé meilleur gardien de la CAN 2019, remportée par l’Algérie.
Le Parisien de naissance garde aujourd’hui la cage de l’Ettifaq FC en Arabie Saoudite.
4. Alfred Gomis (Rennes)
Une progression linéaire pour Alfred Gomis. Après avoir réalisé ses gammes en Italie, avec des débuts au Torino puis un passage à la SPAL, le portier sénégalais a rejoint Dijon l’an passé et démontré toutes ses qualités, face à la concurrence de Runarsson, depuis parti à Arsenal. Le Lion de la Teranga a la cote en Ligue 1 et Rennes n’a pas hésité à la recruter pour 10 M€ cet été, pour remplacer Edouard Mendy.
Les débuts de Gomis sont d’ailleurs très encourageants, en Ligue des Champions notamment avec une masterclass contre Séville (0-1) la semaine passée.
3. Yassine Bounou (Séville)
Comme Gomis, Bounou ou plutôt « Bono » régale en Ligue des Champions. Présent au FC Séville depuis plus d’un an maintenant, le gardien international marocain a d’abord dû se contenter de matchs en Ligue Europa, qu’il a gagné, la saison dernière. Mais ses performances ont convaincu et le natif de Montréal a pris ses galons de titulaire.
Depuis le début de la saison, il est indiscutable, avec cinq apparitions en Liga et deux en C1.
2. Edouard Mendy (Chelsea) 
Comment aurions-nous pu oublier Edouard Mendy ? Au chômage en 2014, le portier a gravi les échelons les uns après les autres, en passant notamment par la réserve de l’OM, puis Reims. Ensuite, il a rejoint Rennes l’an passé avant de réaliser une grande saison et de partir pour… Chelsea cet été contre 24 M€.
Et pour couronner le tout, Mendy s’impose déjà comme une valeur sûre avec les Blues ! En 6 matchs toutes compétitions confondues, le natif de Montivilliers n’a pris qu’un petit but. Et c’était en Cup. Quelle trajectoire !
1. André Onana (Ajax Amsterdam) 
Un choix incontesté et incontestable ! A seulement 24 ans, André Onana est un cadre de l’Ajax Amsterdam et de la sélection du Cameroun. Intraitable sur sa ligne et réputé pout son explosivité, le portier des Lanciers représente l’excellence parmi les gardiens « modernes ». Rapide dans ses interventions et bon aux pieds, il est déjà l’un des meilleurs à son poste et reste un joueur d’avenir.
Ses performances lors de l’épopée de l’Ajax en C1 en 2018 avaient impressionné les observateurs. Malheureusement pour lui, alors qu’il était promis à un départ pour un très gros club cet été, aucun n’a finalement sorti le chéquier pour le recruter…