Réduction Du Plafond Salarial: Un Départ De Messi Inévitable, Des Conséquences Pour Hazard Et Courtois?

0
9


Single Post
Messi, Courtois, Hazard, Joueurs de Football
La Ligue espagnole de football a abaissé le plafond salarial de ses clubs de première division de quelque 700 millions d’euros. Le Barça et le Real, en particulier, ont été durement touchés: ils voient leur plafond salarial presque réduit de moitié. Un départ de Messi semble donc inévitable, mais pour Thibaut Courtois et Eden Hazard, il n’aura probablement que peu de conséquences. C’est davantage pour les futurs transferts que cela sera visible. “De nombreux transferts de haut niveau, en particulier, n’auront pas lieu pour cette raison”, déclare l’économiste du sport Wim Lagae, de la KU Leuven.

Les sacrifices financiers causés par la crise du coronavirus obligent la ligue de football espagnole à se serrer la ceinture. Les clubs de Liga doivent économiser au total environ 700 millions d’euros sur les salaires. “De nombreux clubs vont devoir réduire leurs salaires ou vendre des joueurs”, a confié Javier Tebas, président de la Liga. “Les clubs ont terminé la saison avec un déficit de 490 millions d’euros. Si aucun public n’est admis dans les stades jusqu’à la fin de la saison, cela grimpera à 707 millions d’euros”. Avec cette mesure drastique sur la masse salariale, la Liga espère ainsi éviter un massacre économique dans ses clubs.

L’économiste du sport Wim Lagae, de la KU Leuven, salue l’initiative de la Ligue espagnole. “Ils allument les clignotants à temps pour éviter les faillites. Une grande partie des revenus des matchs est perdue: billets, merchandising, restauration et sponsoring. Ensuite, ils doivent réduire leurs dépenses et il est logique que cela se produise dans le plus gros poste de dépenses: les salaires”. 

Plafond fixé à 382,71 millions d’euros
Même si un plafond salarial aussi strict pour les clubs de football est tout à fait inédit en Europe. “Nous le savons principalement grâce aux États-Unis, mais la réalité économique nous oblige à le faire. On ne peut donc qu’applaudir le fait que la Liga agisse de manière si proactive pour éviter un massacre économique. Il faut espérer que d’autres pays suivront”, indique M. Lagae.

Ce sont surtout les clubs de haut niveau espagnols qui ont été durement touchés par cette nouvelle mesure. Le FC Barcelone, par exemple, voit sa masse salariale chuter de plus de 270 millions d’euros. Alors que la saison dernière, les Blaugranas ont été autorisés à dépenser 656,43 millions d’euros pour les salaires du personnel et des joueurs, les Catalans doivent maintenant se contenter d’un plafond de 382,71 millions d’euros. 

Un impact pour Courtois et Hazard?
Le Real (-180 millions d’euros) et l’Atlético Madrid (-95 millions d’euros) doivent également réduire leurs dépenses. “Plus le niveau du club est élevé, plus l’impact est important”, a déclaré le président de la Liga, en toute clarté. “Les grands clubs sont plus souvent riches. Ils comptent sur les recettes des matchs, les recettes des compétitions européennes et les ventes pour financer leurs dépenses. Ce n’est pas sain et c’est ce que cette crise montre clairement”, reprend Wim Lagae.

Thibaut Courtois et Eden Hazard devraient-ils craindre que le Real Madrid ne réduise bientôt les salaires? Peut-être pas, selon M. Lagae. “Les contrats en cours sont très difficiles à réviser. Ce sont surtout les nouveaux contrats qui en pâtiront. Les transferts les plus importants n’auront pas lieu ou se feront à des montants bien inférieurs à ceux que nous connaissions auparavant. Les clubs peuvent également procéder à une retenue collective sur le salaire, comme l’ont fait de nombreux clubs belges en début d’année, mais celle-ci est rarement communiquée”.

Départs des anciens à gros salaires
Le FC Barcelone et le Real Madrid veulent remettre les chiffres en ordre en laissant partir leurs anciens à gros salaires à la fin de la saison. Le Real a déjà dit au revoir à James et Bale. Modric et peut-être Sergio Ramos pourraient bientôt suivre. De son côté, le Barça a laissé partir Suarez et Vidal. 

Cette crise inédite pourrait donc sceller le sort de Lionel Messi au FC Barcelone. En effet, le salaire de l’Argentin de 110 millions d’euros par an ne serait plus en phase avec les nouvelles règles édictées par la Liga. “Les supporters ne seront pas contents, mais en raison de la situation financière précaire, le départ de Messi sera désormais plus facile à expliquer aux fans”, confie Wim Lagae.