Meurtre De Mamadou Sow à Touba : Fallou Galass Ngom Tue Son Ami Chauffeur à Cause D’une Fille

0
21


Single Post
Meurtre de Mamadou Sow à Touba : Fallou Galass Ngom tue son ami chauffeur à cause d’une fille
Une bagarre opposant, lundi dernier, deux chauffeurs, a viré au drame à Touba, plus précisément à Alieu. Selon “Source A” qui lève un lièvre sur ce crime, Fallou Galass Ngom a poignardé à mort Mamadou Sow, à cause d’une fille, vendeuse de sachets d’eau de son état. Arrêté par les gendarmes de Touba Bélel, le présumé tueur a fait des aveux sur procès-verbal.
L’affaire fait grand bruit depuis lundi dernier dans la capitale du mouridisme ! Un chauffeur âgé de 23 ans a été atrocement tué d’un coup de couteau par son camarade exerçant la même profession et âgé de 20 ans. Le crime suscite moult commentaires à Touba. Selon le journal, les gendarmes de Touba Bélel ont trouvé Mamadou Sow qui gisait dans une mare de sang, couché sur le dos. Le meurtrier présumé s’était aussitôt réfugié au village de Boustane auprès de sa grand-mère où il a été cueilli, quelques heures plus tard, par les hommes en bleu.
Selon le récit du journal, la victime avait acheté un sachet d’eau à 50 F Cfa auprès d’une fille. Mais Mamadou Sow n’a pas apprécié la qualité du liquide vital et il s’en est ouvert à la vendeuse ambulante qui officie au niveau du garage des chauffeurs situé non loin de la Grande mosquée de Touba. Ce qui a occasionné une dispute entre la fille et Mamadou Sow. A la surprise générale, Fallou Galass Ngom s’est mêlé à cette affaire en prenant la défense de la vendeuse de sachets d’eau. Selon l’un des témoins auditionnés par les enquêteurs, les deux chauffeurs ont échangé des propos aigre-doux sur place avant d’en venir aux mains.
Cuisiné sur procès-verbal, Fallou Galass Ngom a nié avoir planté un coup de couteau à son ami. Mais, il a reconnu s’être bagarré avec Mamadou Sow. «Je l’ai invité à me suivre derrière les magasins pour lui régler son compte. Je lui ai donné un coup de poing au cours de notre bagarre et Mamadou Sow s’est écroulé sur le champ. J’ai pris la fuite dès que j’ai vu le sang», a avoué le chauffeur lors de son interrogatoire. Poursuivant son récit, le jeune homme âgé de 20 ans, dira qu’il est rentré chez lui  pour informer son père du drame avant de poursuivre sa cavale. Mais les propos de Fallou Galass Ngom n’ont pas convaincu les enquêteurs qui avaient par devers eux des éléments tangibles.
Au terme de l’enquête préliminaire, les gendarmes de la brigade de proximité de Touba Bélel ont déféré  le mis en cause, depuis vendredi dernier, au parquet de Diourbel pour meurtre. Fallou Galass Ngom a finalement atterri à la prison centrale du Baol.