Mercato : Dans L’entrejeu, Le Psg Donne Sa Priorité à Bakayoko !

0
6


Single Post
Mercato : dans l’entrejeu, le PSG donne sa priorité à Bakayoko !

A la recherche d’un milieu de terrain avec un profil défensif, le Paris Saint-Germain a relancé la piste menant au joueur de Chelsea Tiémoué Bakayoko. Cependant, les Blues se montrent pour l’instant trop gourmands pour l’ancien Monégasque.  «Accélérer le mercato ? Oui, mais c’est toujours le même défi et le même objectif d’avoir rapidement un groupe complet et prêt. On essaye tout. Les priorités sont claires. 

On a besoin d’un attaquant, d’un défenseur central ou d’un milieu. Il faut remplacer les joueurs perdus.» Encore samedi, l’entraîneur du Paris Saint-Germain Thomas Tuchel a insisté sur ses besoins sur ce mercato d’été. Dans l’entrejeu, le club de la capitale vise un milieu de terrain avec un profil défensif. La priorité donnée à Bakayoko Lundi, le tabloïd britannique The Sun annonçait que le PSG avait relancé la piste menant au joueur de Chelsea Tiémoué Bakayoko, déjà présenté dans le viseur du champion de France en titre par le passé. Une information confirmée ce mardi par Téléfoot, qui assure même que l’ancien Monégasque représente une priorité pour le club de la capitale sur cette période des transferts ! Sur le papier, il s’agit d’une nouvelle crédible. En effet, il ne s’agit pas d’un secret, le directeur sportif parisien Leonardo apprécié particulièrement les qualités du Tricolore de 26 ans et avait été notamment à l’origine de sa venue au Milan AC en 2018. Et de son côté, le natif de Paris n’a jamais caché son envie d’évoluer un jour sous les couleurs franciliennes. 

Chelsea gourmand… 

Malgré des discussions en cours entre les deux formations, le PSG se retrouve confronté à un obstacle majeur : les exigences des Blues. Pour un prêt avec une option d’achat, soit la formule souhaitée par Paris en raison de l’impact de la crise sanitaire liée au Covid-19 sur l’économie du football, l’équipe londonienne réclame 5 millions d’euros dès maintenant et une option d’achat fixée à 40 millions d’euros ! Un tarif trop élevé pour les décideurs parisiens… Reste à savoir si un accord plus abordable sera possible après quelques négociations.