Mbour : La Police Met Fin Aux Agissements D’un Gang D’escrocs Qui Promettait Un Financement De 15 Millions Aux…

0
39


Single Post
Mbour : La police met fin aux agissements d’un gang d’escrocs qui promettait un financement de 15 millions aux…
Une escroquerie à grande échelle ! Les éléments du commissariat central de Mbour ont démantelé un réseau d’escrocs qui a fait plusieurs victimes dans la Petite-côte selon des informations exclusives de Seneweb. En effet, cette bande dirigée par une femme avait installé un bureau dans cette zone pour promettre un financement de 15 millions francs à la population.
Sur ce, ils avaient entamé une campagne de sensibilisation à travers des quartiers de Mbour pour réclamer des cotisations aux désireux. Au fond, ce n’était que du bluff, parce qu’ils cherchaient à soutirer de l’argent à la population. Ainsi, la bande a réussi à empocher une importante somme d’argent.
Il a fallu une plainte sur la table du Commissaire Elhadji Baïty Séne pour que la police entre en scène afin de mettre fin aux agissements de la présidente de la « fondation Keur Rassoul », N. Cissé et de ses deux collaborateurs. Ces derniers ont été moins chanceux que leur cheffe, introuvable et injoignable depuis qu’elle a appris que la police est à ses trousses d’après des confidences faites à Seneweb.
Interrogée sur le montant global des fonds déjà collectés auprès de leurs victimes, la gérante dudit service, O.D âgée de 49 ans déclarera  devant les enquêteurs : » Après chaque dépôt, je remets l’argent au superviseur  de notre  structure L.C ».
Entendu sur procès-verbal à son tour, ledit superviseur âgé de 24 ans dira que toutes les cotisations sont directement versées par lui-même à leur cheffe aux initiales N.Cissé, présidente de ladite fondation. Et cette dernière, en cavale, est dans la ligne de mire des hommes du commissaire Elhadji Baïty Séne.
Poursuivis pour pour association de malfaiteurs et escroquerie, la gérante et le superviseur de cette structure ont été déférés hier au tribunal de grande instance de Mbour d’après nos sources proches du dossier.