Mbacké : Un Ivrogne Tué Par Un Charlatan De 67 Ans, Pour 5 000 F Cfa

0
26


Single Post
Mbacké : Un ivrogne tué par un charlatan de 67 ans, pour 5 000 F Cfa
Reconnu coupable de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner et de détention illégale d’arme de la 5e catégorie, le charlatan Samba Faye a été condamné ce mardi à 2 ans de réclusion criminelle. L’accusé âgé de 67 ans a été jugé par la Chambre criminelle près le tribunal de grande instance de Diourbel. Les faits.
Marié à une épouse et père de 7 enfants, Samba Faye s’est embourbé dans une affaire de meurtre à Mbacké, le 4 juin 2020. Ivre comme un Polonais, ce charlatan âgé de 67 ans a tué froidement Khadim Ndiaye qui tentait de le dépouiller de son billet de 5 000 F. Ainsi, la bagarre opposant ces ivrognes a mal tourné.
A peine sorti d’un bar situé au quartier Mbacké Khéwar, le sexagénaire en état d’ébriété a été intercepté sur son chemin par un homme ivre. Ce dernier a tenté d’agresser le vieil homme en lui assénant un violent coup de poing.
Visiblement atteint, Samba Faye a perdu l’équilibre avant de s’écrouler. Selon le procès-verbal parcouru par Seneweb, l’agresseur a tenu sa proie par derrière pour récupérer son billet de 5 000 F.
Dans tous ses états, le sexagénaire, étant dans une mauvaise posture, a sorti subitement un coupe-coupe de son sac avant de poignarder Khadim Ndiaye au niveau du cou. 
Gisant dans une mare de sang, l’agresseur a succombé à ses blessures avant l’arrivée des secouristes.
Visiblement affaibli, le meurtrier est resté cloué à même le sol jusqu’à l’intervention des policiers du commissariat urbain de Mbacké.
Mais, de l’enquête de la police jusqu’à la Chambre criminelle du TGI de Diourbel, en passant par le juge d’instruction, le sexagénaire a reconnu avoir porté le coup fatal à Khadim Ndiaye pour se débarrasser de lui. Toutefois, l’accusé a précisé qu’il ne voulait jamais tuer son agresseur.
Revenant sur le film du crime, le charlatan dira qu’il s’était rendu en brousse pour se procurer des racines et des plantes, pour confectionner ses médicaments traditionnels. Ensuite, Samba Faye a débarqué, dit-il, dans un bar situé à Mbacké pour boire de l’alcool. « Mais Khadim Ndiaye m’a agressé au moment où je me dirigeais vers la boulangerie où je voulais acheter du pain pour mes enfants », d’après lui.
« Ivre, Khadim Ndiaye m’a hélé pour me sommer de l’attendre. Puis, il m’a ordonné de lui remettre mon billet de 5 000 F. J’ai refusé catégoriquement et il a commencé à m’injurier avant de promettre de me faire ma fête. Mais je croyais qu’il blaguait », a expliqué le charlatan de 67 ans à la barre.
Dans son récit, l’accusé dira qu’il était en colère quand son agresseur l’a mis Ko. Ainsi, il a riposté pour laver cet affront.