Massalikoul Jinaan : Faute De «ndogou», TalibÉs Et Riverains DÉboussolÉs

0
11


Single Post
MASSALIKOUL JINAAN : FAUTE DE «NDOGOU», TALIBÉS ET RIVERAINS DÉBOUSSOLÉS
«Chaque année, en cette période de ramadan, la Grande mosquée Massalikoul Jinaan de Colobane ne désemplissait pas. Il constituait le plus grand lieu de convergence de fidèles et riverains. Au-delà du bienfait spirituel de la prière de Timis, ils profitaient de leur présence dans la mosquée pour rompre le jeûne. Dieu sait que les généreux donateurs et talibés de bonne volonté n’ont jamais lésiné sur les moyens pour donner à manger et à boire dans la plus pure tradition des « berndé » mourides», lit-on dans la livraison du journal Le Témoin  de ce mardi.
Le quotidien d’ajouter : «De bonnes actions humanitaires qui avaient fini par transformer Massalikoul Jinaan en un gigantesque restaurant de masse à l’heure de la coupure du jeûne : dattes, sachets d’eau, morceaux de pain, café Touba, poulets, jus… bref, tout était gracieusement distribué aux fidèles musulmans pour un bon « ndogou ». Hélas ! Cette année, avec la fermeture de mosquées liée à la pandémie du coronavirus, point de « berndés » ! Face à cette situation, certains talibés et riverains de Colobane se sentent déboussolés puisqu’ils n’ont plus où couper le jeûne sans bourse délier. Avec, en plus, des menus gargantuesques offerts à l’oeil !