Mariah Carey Attaquée En Justice Par Son Frère

0
9


Single Post
Mariah Carey attaquée en justice par son frère
En septembre dernier, Mariah Carey publiait sa biographie, “The Meaning of Mariah Carey” dans laquelle elle se confie en détails sur son enfance difficile et sur sa famille. Un bouquin qui a visiblement déplu à ses proches. Après sa sœur Alison, c’est aujourd’hui son frère Morgan qui a décidé de porter plainte contre la chanteuse pour diffamation.
Morgan Carey affirme que les mémoires de sa sœur lui ont causé une “angoisse mentale extrême” et ont “gravement porté atteinte à sa réputation”.
“De nombreux passages sur [Morgan] dans le livre sont faux et diffamatoires, relèvent de l’intime et sont douloureux, et ils ont sérieusement nui à sa réputation et à ses affaires personnelles et commerciales”, peut-on lire dans la plainte déposée le 3 mars à la Cour Suprême de Manhattan. L’homme affirme également avoir perdu une négociation pour un projet de film à cause du livre de la star.

Dans ce dernier, Mariah Carey présente son frère comme un “dealer occasionnel” ou encore un “ivrogne” et l’accuse d’avoir été violent avec leurs parents. Elle sous-entend également que Morgan aurait tenté de lui extorquer de l’argent lorsqu’elle est devenue célèbre.

“Il n’est nullement envieux de l’énorme succès artistique et personnel de sa sœur, il a connu ses propres succès tant professionnels que personnels et a toujours souhaité qu’elle réussisse”, peut-on encore lire dans les documents judiciaires. 

Première plainte
Cette plainte intervient un mois après celle de la sœur de Mariah Carey, Alison, qui lui réclame 1,25 million de dollars de dommages et intérêts. Dans son livre, la star raconte que sa sœur lui aurait donné du Valium alors qu’elle n’avait que 12 ans, avait tenté de la prostituer et lui avait jeté du thé bouillant dessus. Des propos “scandaleux” visant à “l’humilier et à l’embarrasser”, selon la plaignante. 

Alison Carey nie fermement ces accusations et précise que la chanteuse n’a“présenté aucune preuve pour étayer ces graves allégations”.