Manifestations Contre Le Couvre-feu : Le Sg De L’anpej « Condamne Fermement » L’usage De La Violence

0
2


Single Post
Manifestations contre le couvre-feu : Le SG de l’Anpej « condamne fermement » l’usage de la violence
Le secrétaire général de l’Agence nationale pour la Promotion  et l’Emploi des Jeunes ( Anpej) Salihou Keita a condamné les émeutes enregistrées dans plusieurs localités du Sénégal dans la nuit du mercredi au jeudi dont la plupart a été dirigée par des jeunes. 
« Il ne sert à rien de brûler ce pays qui nous appartient à tous et qui nous est cher.  Normal qu’on peut revendiquer ses droits, protester contre certaines décisions prises au sommet de l’Etat.
Toutefois, si manifester sa colère ou son désaccord avec le gouvernement est un droit inaliénable, s’en prendre aux biens communs et saccager les biens d’honnêtes citoyens constituent une hérésie. Devant cet état de fait, en ma qualité de responsable de l’APR, je condamne fermement les violences de ces derniers jours. Il faut que force reste à la loi », a condamné Salihou Keita. 
Par ailleurs, il lance un appel à la patience aux populations. Car informe-t-il, les autorités de l’Etat sont en train de tout faire pour sortir le Sénégal des ténèbres, de cette situation difficile causée par la pandémie du Covid-19. 
Par ailleurs, Keita a souligné « qu’il est vrai que beaucoup de nos concitoyens souffrent de l’Etat d’urgence assorti du couvre-feu, mais les autorités compétentes apprécient quotidiennement la situation de la pandémie en vue d’appliquer les meilleures décisions. Comme, un seul homme, nous devons lutter contre la Covid 19 et le respect des mesures barrières constitue une condition sine qua none. »
« Si on sait que depuis que le chef de l’Etat a dit qu’il faut vivre avec le virus il y a un relâchement totalement, les mesures barrières ne sont plus respectées, chacun fait comme si rien n’était et cela nous a mené à constater avec amertume la propagation fulgurante de la maladie dans toutes les régions du pays », a-t-il soutenu. 
Au vu de la situation critique et inquiétante, il suppose qu’il faut donc revenir à la case de départ pour enfin faire adopter les recommandations du ministère de la Santé. 
Toutefois, il salue les mesures d’assouplissement prises par les autorités pour accéder à certaines revendications dont le transport interurbain et la réduction du temps accordé au couvre-feu.