Le Sénégal lance une série d’octroi de licences offshore

0
18


Par
Mangoné KA

29/01/20 à 15:52

La compagnie pétrolière nationale du Sénégal, Petrosen, a officiellement lancé le tout premier cycle d’octroi de licences offshore du pays lors du MSGBC Basin Summit & Exhibition à Dakar, au Sénégal.

Demandes transmises au ministère
Le cycle d’octroi de licences comprend douze blocs proposés dans le bassin MSGBC, au large du Sénégal, rapporte offshoreenergytoday.com, visité mercredi par Senego.
Les entreprises pourront soumettre des offres au cours des six prochains mois, les demandes devant être remises au ministère du Pétrole et de l’Energie au plus tard le vendredi 31 juillet 2020.
L’offre de Petrosen aux explorateurs
Petrosen s’est associé à TGS, GeoPartners et PGS pour fournir aux parties intéressées plus de 14 000 km de données 2D, plus de 10 000 km de données 3D et plus de 50 000 km2 de données multifaisceaux avec les carottes et la géochimie associées à faible profondeur.
TGS s’associe à GeoPartners pour une acquisition sismique 3D active afin d’acquérir des données régionales supplémentaires.
Eclairage sur les zones situées en eaux ultra-profondes
TGS a déclaré mardi que ce dernier levé autonome (SN-UDO-19) est situé dans le nord du Sénégal et constitue une extension de l’acquisition 3D SS-UDO-19 récemment achevée dans le sud du Sénégal. Le levé a été conçu pour éclairer les zones situées en eaux ultra-profondes, permettant aux explorateurs de s’appuyer sur le succès que le bassin a connu avec le champ de Sangomar, le complexe GTA et les découvertes de Yakaar.
L’étude SN-UDO-19 est terminée à plus de 70 % et les données seront disponibles au cours du deuxième trimestre 2020. L’ensemble des données sera disponible au 4ème trimestre 2020, ajoute la TGS.
Un lancement historique
Le bassin de Mauritanie, du Sénégal, de Gambie, de Guinée-Bissau et de Guinée Conakry (MSGBC) abrite plusieurs découvertes récentes de pétrole et de gaz très médiatisées, tant sur le plateau continental qu’en dehors.
Rune Eng, vice-président exécutif de TGS pour l’hémisphère sud, a déclaré : « Le lancement de la série de permis de prospection au Sénégal est un moment décisif dans l’histoire des hydrocarbures du pays. »



Source link