“le Musée D’omar Sy”: Les Habitants D’Étretat Excédés Par Les Conséquences Du Succès De “lupin”

0
10


Single Post
les habitants d’Étretat excédés par les conséquences du succès de “Lupin”
Après le succès mondial de la série Netflix “Lupin”, le ras-le-bol des habitants d’Étretat se fait ressentir. Dans les colonnes du Parisien, ils ne cachent pas leur colère face à l’afflux excessif de touristes et fans de la série dans la cité normande. “On a l’impression d’être devenu le musée d’Omar Sy”, déplore notamment la directrice du Clos Lupin, l’ancienne maison secondaire du romancier Maurice Leblanc. 

La série à succès “Lupin”, avec l’acteur Omar Sy en tête d’affiche, a battu tous les records pour une production française sur Netflix. Comme le rappelle Le Point, la série a atteint 70 millions de visionnages en moins d’un mois, du jamais-vu pour une série française sur la plateforme de streaming. Mais à chaque succès ses revers. Depuis la sortie des nouveaux épisodes de “Lupin”, tournés en partie à Étretat, la ville normande fait face à un afflux de touristes historiquement haut. 

Étretat a toujours attiré les visiteurs du monde entier, mais depuis la sortie de la série “Lupin”, le tourisme dans la ville française a pris une autre dimension, note Le Parisien. En 2021, en partie à cause du succès d’Omar Sy dans la production française, près d’un million de touristes sont venus à Étretat. Un record pour la cité normande. Mais pour les locaux, la situation devient invivable. Certains, excédés par le tourisme de masse dans la ville, ont même bricolé des barrières avec des poubelles pour barrer l’accès à leur résidence, car des touristes tentaient de s’y garer à cause du manque de places de parking. Ils déplorent également les nombreux kilomètres de bouchons formés chaque jour par le tourisme de masse et l’explosion des prix de l’immobilier à cause de l’intérêt pour Étretat ces derniers mois. 

“Un tourisme rationné”
Dans les colonnes du Parisien, Maryse Alix, la directrice du Clos Lupin, l’ancienne maison secondaire du romancier Maurice Leblanc, explique que la fréquentation du musée a été multipliée par dix depuis la sortie de la série Netflix. “Notre chiffre d’affaires avait bondi de 300%, malgré sept mois de fermeture », précise-t-elle. Mais contre toute attente, ce succès ne l’enchante pas vraiment. “On a l’impression d’être devenu le musée d’Omar Sy alors qu’on n’a rien à voir avec ça”, se désole-t-elle. 

“La mairie ne veut plus d’articles sur Étretat, il y en a trop, maintenant, elle veut faire du démarketing”, ajoute Maryse Alix. “On souhaiterait un tourisme raisonné, mais on n’arrive pas à réglementer, on n’a jamais connu ça”, explique de son côté le maire de la ville, André Baillard. “Il ne faudrait pas plus de 5.000 personnes au total pour être bien, mais on dépasse souvent les 6.000 ou 7.000.” Le flot incessant de touristes a même fait fuir certains habitants de la ville. “On a perdu 400 résidents ces 20 dernières années. Encore le mois dernier, deux jeunes couples m’ont annoncé qu’ils partaient. »