L’alimentation pour prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge
Bien-Être & sante

L’alimentation pour prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge

Manger mieux pour améliorer notre santé oculaire ? La méthode semble efficace. Des recherches suggèrent que le régime méditerranéen préviendrait la DMLA.

On ne compte plus les bienfaits du régime méditerranéen. Avec ses recettes riches en poisson, légumes, fruits, légumineuses, céréales non raffinées et huile d’olive, il est d’ores et déjà associé à une incidence réduite des maladies cardiaques et du déclin cognitif. Et de nouvelles qualités devraient encore lui être attribuées. Une étude publiée ce 1er octobre dans la revue Ophtalmology montre que cette alimentation pourrait prévenir la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

La DMLA est la première cause de cécité chez les plus de 50 ans. Selon les estimations, 25 à 30 % des plus de 75 ans en souffriraient. Maladie oculaire dégénérative, elle provoque progressivement une malvoyance en touchant un ou les deux yeux. Elle peut ainsi être handicapante au quotidien, car elle touche la vision centrale essentielle pour les activités quotidiennes, telles que les capacités à voir les visages, à lire ou à conduire. Il existe en existe deux formes. Le type humide, qui possède un médication efficace. Et la DMLA sèche, qui touche entre 80 % et 90 % des personnes atteintes et est pour le moment dépourvu de traitement .
Andros Gourmand & Végétal

Envie d’un moment à la fois synonyme de gourmandise et de bien-être ? Découverte d’Andros Gourmand & Végétal, les desserts qui vont nous faire changer d’avis sur le végétal !
Sponsorisé par ANDROS
Une alimentation globale riche en nutriments

Pour cette étude, les chercheurs se sont basés sur les données de deux enquêtes européennes. La première recherche évaluait le risque de maladie chez les personnes âgées de 55 ans et plus, tandis que la deuxième examinait l’association entre les maladies des yeux et les facteurs nutritionnels chez les plus de 73 ans. Les chercheurs ont finalement analysé les questionnaires de fréquence alimentaire de près de 5 000 personnes ayant participé à ces deux enquêtes. Ils ont découvert que les participants qui suivaient étroitement le régime méditerranéen présentaient 41 % de risques en moins de développer une DMLA, par rapport à ceux qui adoptaient un autre mode d’alimentation.

Cependant, ils ont constaté qu’aucun des composants individuels du régime méditerranéen ne réduisait le risque de cette maladie cécitante. C’est l’alimentation globale, avec l’association d’ingrédients riche en nutriments qui en permet la prévention.

« Vous êtes ce que vous mangez, explique au Science Daily Emily Chew, porte-parole de l’Académie américaine d’ophtalmologie qui siège au conseil consultatif du groupe de recherche. Je pense qu’il s’agit d’un problème de santé publique au même titre que le tabagisme. Les maladies chroniques telles que la DMLA, la démence, l’obésité et le diabète sont toutes enracinées dans de mauvaises habitudes alimentaires. Il est temps de manger sainement et de cesser de fumer. »

À lire aussi :

Anti-âge : quels compléments pour préserver sa vue ?
DMLA : bientôt un médicament pour la ralentir ?
Le régime méditerranéen, la clé pour mincir en bonne santé

(Lu 100 Fois)