Guinaw-rails : L’étudiant, La Nouvelle Bachelière, La Masturbation Et La Vidéo Obscène

0
31


Single Post
Guinaw-Rails : L’étudiant, la nouvelle bachelière, la masturbation et la vidéo obscène
Étudiant en lettres modernes, M. Niang risque de compromettre son cursus scolaire. En effet, ce jeune homme de 23 ans courtisait la nommée F. N. qui a refusé catégoriquement ses avances. Alors, l’étudiant aurait monté des photos de la nouvelle bachelière dans une vidéo obscène, pour se venger sans doute.

C’est ainsi que F. N. est tombée des nues, lorsqu’elle a été informée qu’une vidéo est publiée sur un site pornographique la montrant en train de se masturber. La nouvelle bachelière n’en croyait pas ses oreilles.

D’après des sources de Seneweb, la fille a visionné la vidéo obscène dans laquelle figure le numéro de téléphone de son prétendant  M. Niang. Sans tarder, elle a contacté l’étudiant pour lui demander des explications. Contre toute attente, le mis en cause lui a proféré des insultes au bout du fil.

Ne sachant plus à quel saint se vouer, c’est une F. N.  sous le choc qui a débarqué dans les locaux du commissariat d’arrondissement de Guinaw-Rails où elle a été accueillie et rassurée. Ainsi, elle a retracé le film de son calvaire, suite à sa plainte déposée sur place.

Sans désemparer, le nouveau chef de service de ce commissariat a mis en branle ses hommes.  A cet effet, le mis en cause a été interpellé par les éléments du commissaire Alpha Oumar Bâ.

Soumis à un interrogatoire serré, M. Niang a reconnu partiellement les faits. Selon lui, il avait capturé les photos non-obscènes sur le statut WhatsApp de la victime.

Mais l’étudiant a tenté de faire croire aux enquêteurs qu’il avait envoyé ces images à une connaissance qu’il avait connue à travers un groupe WhatsApp. Également, M. NIang a nié avoir fait le montage de la vidéo obscène, selon des sources de Seneweb.

Un malheur ne venant jamais seul, M. Niang a été rattrapé par son passé, lors de sa garde à vue.

En effet, une autre victime des agissements de l’indélicat étudiant s’est présentée devant les hommes du commissaire Alpha Oumar Bâ. « M.Niang  a utilisé la photo de la nouvelle bachelière F. N avant de créer un
compte Instagram par lequel il m’a contactée en se faisant passer pour elle. Il m’a envoyé plusieurs photos de F. N. »,  témoigne la nommée A. D. K.

Au terme de l’enquête diligentée par la police de Guinaw-Rails, l’étudiant incriminé a été présenté ce jeudi au procureur pour collecte illicite de données à caractère personnel, diffusion d’images obscènes et usurpation d’identité numérique.