Grâce à La Var, Le Real Croque Le Betis – S

0
6


Single Post
Grâce à la VAR, le Real croque le Betis – S
 Betis Séville 2-3 Real Madrid 
Buts : Carvalho (35e) et Mandi (37e) pour les Verdiblancos / Valverde (14e), CSC (48e) et Ramos (82e sp) pour le Real.
Le Real Madrid a la main verte.
En quête de sa première victoire en championnat, les champions d’Espagne en titre entrent dans un stade Benito-Villamarín désespérément vide. Heureusement, le jeu proposé par les deux équipes est plein d’entrain, comme en témoigne le but refusé aux hommes de Zinédine Zidane dès la première minute du match. En guise de réponse, le Betis répond par une tête d’Antonio Sanabria détournée par Thibaut Courtois (7e). Plus réaliste, le Real ouvre le score sur un magnifique travail de Karim Benzema côté droit, assez habile pour servir Federico Valverde dans les six mètres (14e, 0-1). Cela dit, les Béticos n’abdiquent pas et sur un caviar de Sergio Canales, Aïssa Mandi propulse le ballon de la tête dans le but des Blancos (1-1, 35e). C’est tout ? Non : servi par Nabil Fekir, William Carvalho s’engouffre dans la défense merengue et met son équipe devant au tableau d’affichage (2-1, 37e).
Koeman : «??Je ne suis pas le méchant du film??»
Touchés dans leur orgueil, les Madrilènes reviennent avec la rage au ventre. L’entame de deuxième période de la Maison-Blanche oblige le Betis à encaisser un but contre son camp d’Emerson sur un centre de Dani Carvajal venu de la droite (48e, 2-2). Sans relâche, le Real continue d’exercer la pression sur les Sévillans : la reprise de Karim Benzema frappe le bas de la barre transversale de Robles avant de taper le sol et ressortir (52e). Dépassé, Emerson bouscule Luka Jovi? en tant que dernier défenseur et récolte un carton rouge après consultation de la VAR (68e). En infériorité numérique, le Betis tente une révolte grâce à Carvalho, mais Courtois réalise une belle horizontale (76e). À la suite d’une main de Marc Bartra dans sa surface de réparation et une nouvelle utilisation de la VAR, l’arbitre désigne le point de penalty pour le Real Madrid. Sans trembler, Sergio Ramos réalise une panenka et offre la victoire à son Real (2-3, 82e).
Le Real et la VAR, c’est une longue histoire.
 Betis Séville (4-2-3-1) : Robles – A.Moreno, Bartra, Mandi, Emerson – Carvalho, G.Rodríguez – Canales, Joaquín (Tello, 63e), Fekir (Morón, 73e) – Sanabria (Montoya, 69e). Entraîneur : Manuel Pellegrini.
 Real Madrid (4-4-2) : Courtois – Mendy, Ramos, Varane, Carvajal – Casemiro, Kroos (Modri?, 45e), Valverde, Ødegaard (Isco, 46e) – Jovi? (Mayoral, 72e), Benzema. Entraîneur : Zinédine Zidane.