Foundiougne : Une Jeune Fille Bat La Seconde épouse De Son Père

0
19


Single Post
Elle bat la seconde épouse de son pére
Agée de 22 berges, la jeune KH. Dia, élève en classe de première, a envoyé sa mère et ses oncles en prison. Selon «le Soleil», les faits se sont passés à Foundiougne. Cette dernière risque un an de prison, pour avoir battu la seconde épouse de son père.

D’après l’histoire racontée par la source, la jeune lycéenne s’est violemment disputée avec sa tante R. Seck, pour une affaire de séchage de linge. «Elle a enlevé mon linge pour mettre le sien, alors que mes habits étaient encore mouillés», a révélé la plaignante devant le mari.

Pour éviter des disputes, cette dernière a préféré attendre le retour de son mari pour lui raconter ce que sa fille lui a fait subir.  Ce à quoi la mise en cause n’a pas supporté, avant de s’en prendre violemment à la coépouse de sa mère, en la traitant de tous les noms d’oiseaux et en l’abreuvant d’insanités devant son père impuissant.

Voyant que son bourreau était déterminé à lui faire la fête, R. Seck s’est alors enfuie dans sa chambre. Mais elle y sera suivie par Kh. Dia et sa maman, qui se sont acharnées sur la malheureuse.

Face à une telle situation, le père de famille, Ch. H. Dia, a fait recours à ses frères  El H. M. Dia et A.M.  Dia. Ces derniers se sont dépêchés  dans la maison de leur frère et ont trouvé la jeune Kh. Dia en train d’abreuver d’injures son père, tandis que sa tante, R. Seck, était couchée sur son lit, très mal-en-point.

Furieux, les deux frères ont administré une bonne correction à leur nièce. Pour éviter qu’elles s’affrontent à nouveau, El. M. Dia a emmené la seconde épouse de son frère chez lui. Par la suite, cette dernière a décidé de porter plainte contre sa coépouse et sa fille KH. Dia qui, a son tour, en a fait autant contre ses deux oncles. Ces derniers ont été arrêtés en même temps que sa mère.

Devant la barre du tribunal de Foundiougne, la jeune fille semble ne pas regretter les faits, car, dit-elle, sa tante l’a taxée de prostituée.

Relevant la constance des faits, le délégué du procureur a requis un an de prison ferme contre l’élève et sa mère.

A la fin du procès, ses oncles ont bénéficié d’une liberté provisoire, tandis qu’elle et sa maman sont retournées en prison, en attendant le verdict qui sera prononcé le 27 octobre prochain.