Football : «mon Diego à Moi…»

0
13


Single Post
Football : «Mon Diego à moi…»
Finalement, 2020 nous aura beaucoup pris! Pour le passionné de foot que je suis, une toute petite partie de moi est partie ce mercredi. Et pourtant, je n’ai vraiment pas vu Diego Maradona torpiller ses adversaires à coups de crochets et de vice. Quand le ‘’Pibe de oro’’ émerveillait les fans du ballon rond, je n’étais encore qu’un gamin.
De Maradona, je n’ai réellement regardé que le crépuscule de son incroyable carrière avec l’Argentine. Au Mondial 94, aux Etats-Unis, notamment. Il ne lui restait plus que son toucher de balle mielleux, son flow unique, sa malice et un peu de son sens de la passe. Ses accélérations, ses dribbles dévastateurs, son coup d’œil, ses contrôles de la poitrine, ses fantaisies et ses lobes inimitables avaient déjà disparu.
Mais Diego suffit, à lui tout seul, pour montrer que les grandes performances traversent les âges. Les exploits restent gravés dans les annales et sont éternels. Ceux qui l’ont vu jouer l’idolâtrent, ma génération l’adore. Et pour les plus jeunes, c’est un mythe.
Moi, fan absolu du Brésilien Ronaldo et du Nigérian Nwanko Kanu, j’ai grandi en imaginant ce qu’étaient les années de gloire de Maradona. Et ce n’est que dans les années 2000, avec la magie d’internet, que j’ai redécouvert ce génie. Plus que son talent reconnu unanimement, son histoire et sa passion procurent des frissons. Un homme d’une autre dimension. Diego était juste fascinant!