États-Unis : Trump envoie l’armée pour faire barrage aux migrants
International

États-Unis : Trump envoie l’armée pour faire barrage aux migrants

Pour faire face à la vague de migrants en provenance d’Amérique du Sud, Donald Trump a envoyé des soldats à la frontière.

À Hidalgo, située à la frontière entre le Guatemala et le Mexique, la caravane de migrants honduriens avance, avec de l’eau jusqu’au cou. Ils sont 3 500 à traverser le fleuve, main dans la main, et forment une chaîne humaine contre le courant. Beaucoup de ces migrants, même adultes, ne savent pas nager. L’hélicoptère de la police mexicaine survole le groupe et des militaires leur font barrage sur la berge mexicaine avec des grenades lacrymogènes. Les migrants passeront finalement.

Abroger le droit du sol

C’est la deuxième caravane à faire route vers les États-Unis. Lundi 29 octobre, Donald Trump a annoncé le déploiement d’ici à la fin de la semaine de 5 000 militaires américains. Selon lui, « beaucoup de membres de gangs et de mauvaises gens se trouvent » parmi les migrants. Il a annoncé le lendemain vouloir abroger par décret le droit du sol. Un effet d’annonce dans la mesure où ce droit est garanti par la Constitution et ne peut pas être remis en cause par la simple signature du président des États-Unis.

(Lu 100 Fois)