Escroquerie Et Charlatanisme : Cheikh Aidara Condamné à 3 Mois Ferme Et Une Amende De 1,5 Million

0
6


Single Post
Escroquerie et charlatanisme
Cheikh Aïdara a été condamné hier, à trois mois d’emprisonnement ferme par le tribunal des flagrants délits de Dakar. Pour cause, il a été poursuivi pour escroquerie et charlatanisme.

Cheikh Aïdara a été attrait hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar par la dame Aïssata Kane. Selon le quotidien Rewmi,  cette dernière lui reproche des faits d’escroquerie et de charlatanisme.

 La partie civile qui voulait voir son fils se rétablir, avait sollicité les services du charlatan. Après voyance, le charlatan Cheikh Aidara, lui réclame 2,5 millions de francs, tout en lui promettant de soigner le garçon dans un délai de 15 jours.

‘’ Il n’a cessé de m’acculer en me disant que les démons risquent de le faire disparaître. Quand je lui ai versé les 2,5 millions de francs le 24 décembre 2021, il a déménagé à Kounoune avec mon fils sans m’aviser. C’est au cours de mes investigations que j’ai appris qu’il a versé sa dot le même jour ‘’, a renseigné Aïssata Kane qui ajoute que l’état de santé de son fils ne s’est pas amélioré.

Interrogé sur les faits, Cheikh Aïdara déclare que ses djinns lui ont réclamé 1,6 million de francs pour conjurer le sort de son patient.

 ‘’La partie civile m’a ensuite remis 900.000 francs pour l’achat d’un bœuf. Après l’avoir immolé, j’ai donné toute la viande en aumône. J’ai gardé les pattes et la tête pour faire mon travail. Mais, je ne lui ai pas donné un délai ‘’, a-t-il nié à la barre.

Selon la même source,  il indique que le garçon est possédé par une femme djinn.

‘’ Il n’arrivait même pas à articuler un mot. Maintenant, il parvient à parler’’, a-t-il affirmé.

A propos de son déménagement à Kounoune, Cheikh Aïdara allègue que la chambre qu’il occupait à Liberté 6 est petite.

Sur ce, convaincu de la culpabilité du prévenu, le représentant du Ministère public a requis deux ans ferme. Pour la défense, le simple mensonge ne peut pas déterminer l’escroquerie.

‘’ La dame a consulté d’autres personnes, mais son fils ne s’est pas rétabli. Pour le délai de 15 jours, rien ne le corrobore. Il n’y a aucune infraction qu’on peut imputer à mon client ‘’, a martelé la robe noire qui a sollicité la relaxe.

Rendant sa sentence, le juge a infligé une peine de trois mois ferme au prévenu. En plus, il doit payer 1,5 million FCFA à la partie civile.