Covid-19 Et Affaires : « il Faut Imaginer Le Pire… » (club Des Investisseurs)

0
4


Single Post
Covid-19 et affaires: « Il faut imaginer le pire… » (Club des investisseurs)

Le club des investisseurs du Sénégal ne cache pas son inquiétude par rapport aux effets néfastes de la pandémie du coronavirus attendus sur l’activité des entreprises privées du pays.

« Pour éviter de partir sur des schémas dispersés où chacun fait ce qu’il veut, il faut s’asseoir autour d’une table avec l’Etat pour discuter des solutions à venir notamment pour les mois de mai, juin, juillet si jamais la crise doit se prolonger. Il faut imaginer le pire et se mettre à disposition de pouvoir s’en sortir convenablement. Aujourd’hui, nous n’avons aucune capacité de supporter un choc aussi grave », a déclaré Mamour Fall, coordonnateur du comité d’urgence du club des investisseurs, dans l’émission Jury du dimanche sur Iradio.

Mais à l’en croire, la décision de l’Etat consistant à mettre à la disposition des entreprises privées une ligne de financement de 200 milliards de francs CFA afin qu’elles puissent s’acquitter des salaires de leurs employés, est salutaire.

Cependant, indique-t-il, la question est de savoir si ce montant sera suffisant compte tenu de l’ampleur des dégâts qu’ils sont en train de subir.

« Personne ne peut mesurer la gravité de la crise et les impacts pour les entreprises. Pour le moment, c’est difficile de mesurer le préjudice financier. Je pense qu’on le fera de manière progressive», a-t-il notamment souhaité.