Covid-19 Au Sénégal : Pourquoi Le Pic Ne Tombe Pas à Pic ?

0
1


Single Post
Covid-19 au Sénégal : Pourquoi le pic ne tombe pas à pic ?
La spécificité du pic, ce n’est point de résoudre l’équation d’une épidémie mais il en détermine la courbe  de la propagation. S’il est vrai que l’étude du pic procède d’un faisceau de facteurs, il en résulte qu’au Sénégal, le débat fait rage autour d’un pic sur lequel les scientifiques et les spécialistes en médecine rivalisent d’ardeur sans arriver à convaincre de la pertinence de sa survenance à l’état actuel des choses.
Les recherches de Senegal7 ont débouché sur trois évolutions de la maladie à coronavirus en fonction d’un pays donné. Il s’agit du pic qui marque le summum de la propagation du virus et qui peut infléchir sur ce que l’on appelle un plateau. C’est à dire la stabilisation du nombre de nouveaux cas, d’hospitalisation ou de décès enregistrés chaque jour dans un pays.
Lequel plateau est susceptible de se transmuer en décrue. C’est à dire une baisse des nouvelles contaminations et des nouveaux décès enregistrés chaque jour dans un pays. Au Sénégal, le débat continue de faire rage sur la détermination du pic mais presque les hypothèses s’enchainent sans véritablement convaincre de sa survenance.
Le nombre de cas de contaminations au Sénégal va crescendo depuis le 2 mars 2020.A ce jour , notre pays a enregistré 2189 patients positifs au Covid-19.Le nombre de décès est de l’ordre de 23 patients et le nombre de guéris est de l’ordre de 842.Loin de minimiser la virulence de cette pandémie, le Sénégal ne se dessine sur aucun de ces trois schémas pouvant renseigner de l’évolution de la propagation du virus.
L’on peut présumer de beaucoup d’hypothèses sur un éventuel pic mais ce ne sont que des conjectures qui n’obéissent à aucun critère scientifique-ce qui est d’ailleurs impossible-étant donné que l’on doit tenir compte des facteurs sociaux ainsi que des mesures d’hygiène et de confinement mises en place par les autorités sanitaires. Selon nos sources, le pic se base également, soit sur la vitesse de transmission de la maladie et/ou sur le nombre de nouveaux malades en réanimation.
S’y ajoute que les mesures de prévention telles que l’état d’urgence, le couvre-feu, les mesures barrières,entre autres, ont connu un fléchissement lié aux mesures d’assouplissement édictées derechef par le Chef de l’Etat. Du coup, la courbe ascendante du Covid-19 qui devrait renseigner sur différentes étapes sus énumérés ont été doctement annihilées par les nouvelles mesures prises par le Chef de l’Etat Macky Sall. Ce qui signifie en clair que le pic n’est pas encore tombé à pic au Sénégal