Coup De Feu Au Meeting De Bokk Gis Gis : L’auteur Arrêté à Touba

0
14


Single Post
Coup de feu au meeting de Bokk Gis Gis : L’auteur arrêté à Touba
Fin de cavale pour l’auteur du coup de feu tiré lors du meeting de Bokk Gis Gis tenu au quartier Keur Niang de Touba, lors de la récente campagne électorale.
 Selon des informations de Seneweb, F. Dieng est tombé dans les filets des policiers du commissariat de Ndamatou. Sous le coup de plusieurs charges dont détention d’arme à feu sans autorisation administrative et trouble à l’ordre public, le maçon âgé de 33 ans a été présenté ce lundi au procureur de Diourbel.
Pris on ne sait par quel démon, F. Dieng avait ouvert le feu en plein meeting organisé par le député de Bokk Gis Gis Cheikh Abdou Mbacké Dolly, au quartier Keur Niang de Touba, lors de la campagne électorale des Locales. 
Après avoir commis son acte pour saboter cette activité politique, l’auteur avait pris la fuite pour se réfugier, selon des sources de Seneweb, à Mbour.
Pensant sans doute que l’affaire a été classée sans suite, F. Dieng est retourné à son domicile, au quartier Keur Niang de Touba.
Mais les hommes du commissaire Thiobane l’attendaient de pied ferme. Il a été embarqué au commissariat de Ndamatou.
Soumis à un interrogatoire serré, F. Dieng a reconnu avoir tenté de saboter le meeting de Bokk Gis Gis.
« J’ai constaté que certains habitants de notre quartier détournent  l’argent destiné aux sinistrés des inondations. Ainsi, j’avais menacé de perturber toute activité politique organisée ici », a-t-il assumé sur procès-verbal.
Également, F. Dieng a précisé : « ‘J’avais allumé un feu non loin du meeting et les agents de protection rapprochée (du député Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly) m’ont traqué, en vain. Et je me suis introduit dans notre domicile avant de tirer des pétards. »
Interrogé sur le coup de feu tiré, l’accusé a fait croire aux enquêteurs qu’il a pointé le fusil de son père sur la foule sans tirer. Toutefois, il dit ne pas regretter avoir tenté de saboter le meeting.
Mais des témoins ont formellement déclaré que F. Dieng a tiré un coup de feu, selon des informations de Seneweb.
Pour rappel, F. Dieng avait allumé un feu non loin du meeting de la tête de liste départementale de la coalition Bokk Gis Gis, en pleine campagne électorale.
Mais les agents chargés de la protection rapprochée du candidat à la présidence du Conseil départemental de Mbacké, avaient tenté de le neutraliser. F. Dieng a alors pris la tangente jusqu’à son domicile pour échapper à un lynchage.
Quelques instants plus, il est ressorti de son domicile avant de tirer un coup de feu en l’air.