Comportement Des Jeunes De La Médina : Le Décryptage De Deux Spécialistes

0
5


Single Post
Comportement des jeunes de la Médina : Le décryptage de deux spécialistes

Depuis l’instauration du couvre-feu, les jeunes de la Médina se sont signalés à plusieurs reprises par des actes de défiance à l’autorité. Comment comprendre cette attitude réfractaire ? Le sociologue, Dr. Abdoukhadre Sanogo explique ce comportement par l’insouciance et l’indiscipline. Pour le psycho-sociologue Cheikh Diop, c’est de la frustration. Ces  deux spécialistes ne sont pas convaincus que les interpellations soient une solution.

« Il y a effectivement un sentiment quelque part de frustration qui anime ces jeunes-là qui vivent dans des conditions pour la plupart de précarité sociale », soutient Cheikh Diop sur IRadio.

Ces jeunes refusent de se conformer à l’ordre établi parce que la nuit est le seul moment qu’ils ont pour se vider de leurs problèmes journaliers et il n’est pas question qu’ils se la fassent prendre », analyse Dr. Abdourakhadre Sanogo.

« Personnellement,  j’ai l’impression que nous sommes en face d’une catégorie de jeunes qui sont insouciants, qui sont incultes. On a l’habitude de dire que ‘’l’oisiveté est la mère des vices’’, je ne vais pas spécifier mais tout le monde sait aussi la vie des banlieues et faubourgs généralement. Fondamentalement, c’était la nuit ou ils laissaient libre court à leur trop plein de frustration autour d’un café ou un verre de thé… C’est moins une posture d’indiscipline plutôt que d’insouciance ».

Dans la nuit du lundi au mardi, les forces de l’ordre ont mis le grappin sur 85 jeunes réfractaires. Pour Cheilkh Diop, ces interpellations peuvent ne pas produire les effets escomptés. Le sociologue pense que la solution est ailleurs.

« Ce n’est pas évident que ces arrestations puissent automatiquement aboutir à un changement de comportement de ces jeunes-là. On doit améliorer davantage les conditions sociales de nos populations et c’est ça qui peut amener les jeunes à avoir le comportement qu’on attend surtout dans de pareille situation ».

En plus de ces arrestations, des mécanismes doivent être mis en œuvre pour accompagner ces gens en déperdition. C’est le conseil que prodigue Dr. Abdoukhadre Sanogo.

« Il faudrait développer un certain nombre de stratégies pédagogiques en se fondant sur des acquis que nous avons. Tous ces jeunes-là sont afflués à des confréries, ont des marabouts ainsi de suite ».

Ces jeunes Médinois interpellés pour non-respect du couvre-feu vont être déférés au parquet aujourd’hui. Le ministre de l’Intérieur qui a déclaré lundi que ce qui se passe à la Médina allait cesser a donc joint l’acte à la parole.