Après Douze Ans De Silence, L’amant De Lady Di évoque L’interview Controversée De La Bbc: “on A Exploité Ses Vulnérabilités”

0
18


Single Post
Lady Diana, Maman, prince William
Hasnat Khan, l’ancien amant de Lady Diana, est sorti du silence pour revenir sur l’entretien controversé de la BBC et les manipulations présumées du journaliste Martin Bashir. Le chirurgien de 62 ans s’est souvenu de sa rencontre avec le journaliste britannique dans les colonnes du Daily Mail. 

Le 20 novembre 1995, Diana avait accordé une interview au journaliste Martin Bashir dans l’émission “Panorama”, diffusée sur la BBC. Au cours de la discussion, la princesse avait évoqué pour la première fois la liaison du prince Charles avec Camilla Parker-Bowles. “Nous étions 3 dans ce mariage, donc cela fait un peu trop de monde”, avait-elle notamment déclaré. L’émission avait été suivie par plus de 23 millions de téléspectateurs à l’époque. 

Vingt-cinq ans plus tard, Charles Spencer, le frère de Lady Diana, a demandé à la BBC d’ouvrir une enquête sur cette interview. Il accuse le journaliste britannique d’avoir manipulé Lady Di afin d’obtenir cet entretien. Selon lui, M. Bashir avait demandé de produire de faux relevés bancaires qui auraient pu servir à contraindre Diana à réaliser l’interview.

Après des années de silence, Hasnat Khan, l’ancien amant de Lady Diana, s’est également exprimé sur cette affaire dans les colonnes du Daily Mail. Il raconte s’être immédiatement méfié du journaliste britannique lors de leur première rencontre dans un pub, en 1996.  

Des questions intimes
“Pratiquement dès le début, il a posé des questions très directes et personnelles sur Diana et sur notre relation. Il se demandait pourquoi nous n’étions pas mariés, si nous allions organiser une cérémonie. C’était des questions intimes”, se souvient Hasnat Khan. “J’ai commencé à être embarrassé. Diana et moi ne nous connaissions pas depuis longtemps et nous n’avions jamais parlé de nous marier. Puis j’ai ressenti de la colère. C’était impertinent de la part de cet homme de nous parler de cette manière.”

Lady Diana était présente ce jour-là aux côtés du médecin. Il raconte que face aux questions du journaliste, il espérait que la princesse réagisse. Mais elle est restée silencieuse. “Je voulais lui dire (à Martin Bashir, n.d.l.r.) de la fermer et de se mêler de ses affaires, mais j’ai senti que je ne pouvais pas. Je n’ai rien dit. Je me suis levé, j’ai prétexté que je devais retourner au travail et je suis parti.” 

Vulnérabilité

Quelques mois plus tôt, en novembre 1995, Hasnat Khan avait déjà fait part de ses impressions à Lady Diana après avoir visionné la fameuse interview. “Je sentais que c’était une grosse erreur et je lui ai dit que c’était horrible. Je lui ai dit que si cette interview était une ‘mission’, elle l’avait accomplie”, confie-t-il.

Selon Hasnat Khan, la rencontre entre Martin Bashir et Lady Diana aurait amplifié la méfiance de cette dernière à l’égard de son entourage. “Martin Bashir lui disait qu’il y avait une station secrète d’écoute dans le Kent, où ils espionnaient des personnes importantes (…). Il sous-entendait qu’elle était l’une d’entre elles”, affirme-t-il. “Diana était très vulnérable, c’est d’ailleurs pour ça qu’elle avait gagné l’affection du public. J’ai réalisé plus tard que Martin Bashir avait trouvé ces vulnérabilités et les avait exploitées.”