Après 10 Ans De Prison : Le Prédateur Sexuel Récidive, Promet à Une élève De Cm2 Un Stylo Miracle Et …

0
12


Single Post
Après 10 ans de prison : Le prédateur sexuel récidive, promet à une élève de CM2 un stylo miracle et …
I. Diallo a recouvré la liberté au mois de juin de 2021. Le quinquagénaire avait écopé de dix ans de prison ferme pour avoir agressé sexuellement une gamine.

Mais, selon Rewmi Quotidien, cette lourde sanction pénale n’a pas calmé les ardeurs de ce pervers récidiviste. Le 28 novembre 2021, il voulait satisfaire sa libido sur une fillette de 11 ans.

Alors qu’elle partait au marché Tilène, afin d’acheter de la pâte d’arachide pour sa mère, Y. F. D. croise le pédophile, à hauteur de la rue 37 de la Médina, vers les coups de 13h.

« Il m’a interpellée en me tapotant l’épaule gauche. Lorsque je me suis retournée, il m’a demandé de lui indiquer un lieu où il pouvait acheter des vêtements pour sa fille et je lui ai indiqué le rond-point Sahm », a expliqué l’élève en classe de Cm2.

Poursuivant sa narration des faits face aux policiers, elle déclare : « Il m’a fait savoir qu’il a été commissionné par ses hôtes de nationalité étrangère qui lui ont demandé d’acheter des vêtements pour quatre filles. Il m’avait aussi fait savoir qu’il me remettrait un stylo pour que je puisse réussir mon examen d’Entrée en sixième. Après avoir effectué mes courses au marché, j’ai été surprise de voir qu’il m’attendait encore au même endroit. Il a réitéré son offre en me demandant de le rejoindre à l’angle avec les filles que j’aurais trouvées, car il nous attendait dans son véhicule. »

Dénoncé par sa victime qui est allée se confier à sa mère, l’artiste peintre a été acheminé au commissariat de la Médina.

Malgré ses dénégations, il a été attrait devant le tribunal d’Instance de Dakar pour tentative de détournement de mineure.

En effet, les flics se sont rendu compte que c’était la seconde fois qu’il était conduit à leur service pour les mêmes faits.

Marié et père de deux filles, I. Diallo soutient que son seul tort, c’est d’avoir demandé à l’adolescente l’endroit où il pouvait se procurer des djellabas.

« Elle m’avait dit qu’elle a été commissionnée par sa mère, avant de me dépasser en courant. Quelques minutes plus tard, son père m’interpelle et m’accuse d’avoir tenté de détourner sa fille », souligne-t-il.

Le maître des poursuites, qui a évoqué le passé pénal du comparant, a requis deux ans ferme. « Les plus grands pédophiles sont les plus compatissants envers les enfants », a-t-il fulminé.

La défense a plaidé la relaxe. Rendant sa décision vendredi dernier, le juge a condamné le prévenu à deux ans, dont trois mois ferme.