Agression à Ndindy : 2 Bandits Cassent La Main D’un « jakartaman », Puis Emportent Sa Moto

0
2


Single Post
Agression à Ndindy : 2 bandits cassent la main d’un « jakartaman », puis emportent sa moto
Un conducteur de moto Jakarta a passé un sale quart d’heure entre les mains de deux agresseurs à Ndindy, une commune du département de Diourbel. En effet, ces bandits ont tendu une souricière à la victime pour l’appâter.

Selon des sources de Seneweb, A. Sow et A. Aïdara se sont passer pour des passagers, en sollicitant les services du « jakartaman » du nom de  S. M. F. Et ces deux malfrats ont simulé un voyage vers Keur Galgou, moyennant 5 000 F Cfa.

Après marchandage, le « jakartaman » a pris à bord de sa moto les deux faux passagers, direction Keur Galgou.

Après une course de 2 km dans la brousse, les bandits ont fait tomber la moto avant de rouer de coups le pauvre S. M. F. Ce dernier a été violemment tabassé, avant d’être dépouillé  de sa moto, puis abandonné sur place, d’après des sources de Seneweb.

Ainsi, la victime s’est retrouvée avec une fracture à la main gauche et un déboîtement de l’épaule droite.

La gendarmerie de Diourbel entre en jeu

Informés du cas d’agression par le chef du village de Ndindy, les éléments de la brigade de gendarmerie de Diourbel ont rappliqué sur les lieux indiqués. Munis des renseignements fournis par les populations, les hommes du commandant B. M. Diallo se sont lancés aux trousses des deux agresseurs à bord de la moto volée.

Dans leur souci de ferrer ces deux délinquants, les pandores de Diourbel ont filé l’info à leurs collègues de Darou Mousty. Ces derniers ont réussi neutraliser l’un des deux malfrats au niveau de la deuxième capitale du mouridisme.

Arrêté à Darou Mousty avec la moto volée, A. Sow a été mis à la disposition des hommes en bleu de Diourbel pour les besoins de l’enquête.

Aux dernières nouvelles, A. Sow a été déféré au parquet de Diourbel pour association de malfaiteurs, Cbv ayant entraîné une Itt de 30 jours et vol commis la nuit avec violence.

A noter que la gendarmerie de Diourbel mène une traque sans répit contre les délinquants au niveau de son secteur de compétence depuis l’arrivée du nouveau chef de service.