La Caisse de Khalifa a « financé » Mohamed 6 et Obama

La Caisse de Khalifa a « financé » Mohamed 6 et Obama

Le prévenu Khalifa Ababacar Sall a dit à plusieurs reprises au tribunal que «la ville de Dakar était un supplétif de l’Etat du Sénégal». Le maire des Parcelles assainies, Moussa Sy, en donne des illustrations. «Pour l’inauguration de l’avenue Hassan 2, nous avons décaissé 10 millions de francs Cfa pour accueillir le roi Mohamed 6 qui venait à Dakar pour la circonstance», révèle-t-il.

Avant le maire des Parcelles, c’est Benoît Sarr, le moins disert des témoins sollicités par la défense, qui y était allé de ses confidences. «C’est sur des fonds de la ville que la capitale avait été pavoisée et décorée à l’occasion de la visite officielle du président des Etats-Unis d’Amérique, Barack Obama», renseigne celui qui a été présenté comme le chef du protocole et des relations publiques de la ville de Dakar depuis 2009.

Selon différents intervenants, un grand nombre d’hôtes étrangers, de la mairie ou de l’Etat, sont pris en charge avec les deniers de la caisse d’avance durant leur séjour au Sénégal. Selon plusieurs intervenants dans le procès dont Khalifa Sall et Moussa, il y a des choses que l’Etat ne peut pas faire dans l’immédiat en raisons des lourdeurs liées aux procédures comptables et financières. «C’est en cela que la mairie reste son meilleur partenaire».

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter



Commenté