Grand-Yoff : La Cojer tire sur Thérèse Faye et Youssou Touré

La démission de Thérèse Faye Diouf de la tête de la Cojer nationale et la sortie de Youssou Touré, suite à la publication de la liste des membres du gouvernement de Dionne II, n’ont pas laissé indifférents les républicains de Grand-Yoff.

Face à la presse, Nourou Niang, responsable politique de l’Alliance pour la République (Apr) de ladite localité, a déploré fermement le comportement de ses camarades de parti. « Grande est donc notre surprise en entendant que Thérèse Faye a démissionné de la tête de la Cojer nationale et la sortie maladroite de Youssou Touré », a-t-il lancé.

Thérèse et Youssou, selon le politique, « ont toujours bénéficié du soutien » du Président Macky Sall. « Au moment où la Directrice de la Case des Tout-Petits a été choisie parmi les milliers de jeunes, ses camarades approuvaient stoïquement la décision du Chef de l’Etat et l’épaulaient même dans ses tâches. Je déplore donc son attitude et son comportement, et cela montre apparemment qu’elle est trop pressée pour gravir les échelons alors que son background ne le lui permet pas. Elle devait plutôt remercier le Président de la République, qui l’a propulsée alors qu’au même moment, elle devait se trouver à chercher un stage pour être simple employée d’une toute petite boîte », martèle Nourou Niang.

Et de poursuivre : « quant à Youssou Touré, le Président de la République avait mille et une occasions pour le destituer, suite à ses maladroites sorties médiatiques. Il doit savoir qu’il n’est pas connu comme un grand travailleur. On lui a juste donné une chance pour qu’il fasse ses preuves. D’ailleurs, pour qui se prend-il pour exiger du Chef de l’Etat une consultation lui annonçant son départ » ?

Ainsi, Nourou Niang invite les politiques à la résignation en pareille situation. « Il est temps que les responsables politiques apprennent à se résigner quand on les démet. Une fois qu’ils sont écartés, ils se mettent à tirer sur le Chef, oubliant qu’ils ne sont pas les seuls à être dans le parti. Cela doit cesser ! », a-t-il conclu.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter



Commenté